Une montagne redevenue sauvage, « Marcel » guettait le Ceciré!

Il faut skier léger, mais qu’est ce que c’est beau quand c’est blanc et sauvage…

Le sommet du Ceciré (2403m) par le vallon de Labach est plutôt un endroit oublié de la foule, surtout en hiver.

Une route non entretenue, qui se transforme en piste « à vos risques et périls » avec de la neige et de la glace. Avec un bon 4*4 on arrive quand même au barrage.

Ce jeudi matin, il n’y avait pas de trace à notre départ. Ni sur la piste, ni sur les skis…

Si on choisi les mauvaises expositions, c’est cailloux en versant nord jusqu’à 1800 mètres environ, mais les « touffes » de rhododendron sont de bons terrains de jeu…

Deux belles montées puis  deux belles descentes: le mail de Castelan par l’itinéraire de montée Nord Est et le Pic de Ceciré par le couloir Nord Ouest

Et nous profitons pleinement du regard bienfaiteur de « Marcel » l’Isard solitaire maître des lieux, qui nous encourage dans nos choix, et nous regardera descendre dans le couloir du Ceciré, bien posé sur son perchoir au soleil…

Une neige ventée sous les sommets, transformé voir croûté au soleil, mais délicieuse quelques mètres plus bas dans les versants nord, il en manque un peu quand même sur le bas!

Ascension réalisée jeudi 21 Janvier 2016

Un commentaire

  • Super la descente du mail Castelan et surtout celle du couloir Nord Ouest !
    Pour les rhodo je ne suis pas aussi doué que vous…
    Super journée merci les gars et merci Marcel de nous avoir montré le bout de ton nez !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*